UX et UI, deux acronymes pour un objectif commun : séduire et attirer !

Avec User Interface (UI) et User eXperience (UX), on se retrouve face à deux domaines, se consacrant pleinement à l’utilisateur sans pour autant bien en saisir les différences. J’ai mené l’enquête pour au final associer les deux !

Quand l’utilisateur est au cœur de toute stratégie

Derrière ces acronymes, incompréhensibles pour les néophytes et difficilement définissable pour les spécialistes, on retrouve les attentes (et donc les réponses à ces désirs) des utilisateurs. Je multiplie ainsi, depuis des semaines, les exemples démontrant la prédominance de cette expérience utilisateur (UX) dans les stratégies les plus innovantes. Répondre à ces attentes et même les anticiper repose avant tout sur une étude et une parfaite connaissance de celles-ci. C’est l’étape préliminaire et indispensable. De là pourra être envisagé la production de contenu, ou la mise en place de passerelles pour offrir, par exemple, un confort cross canal à l’utilisateur.

L’UI, la mise en musique de l’expérience utilisateur

Notons au passage, que cette consécration de l’UX, en tant que création de valeurs, se concilie à l’émergence de l’Inbound par rapport à l’Outbound dans un domaine plus marketing.. Je souligne, que la démarche est la même, puisqu’elle consiste, dans tous les cas, à partir non plus de l’offre (les produits et les services de l’entreprise) mais de la demande (les envies de l’utilisateur). Pour donner corps à tout cela, il ne reste plus qu’à traduire cette UX de manière concrète, en offrant à ces utilisateurs des solutions design et ergonomiques. L’UI (User Interface) apparait alors comme un outil complémentaire.

Pour vous, la complémentarité entre UI et UX est-elle aussi évidente que cela ? Comment développez-vous l’un en vous appuyant sur l’autre ?

Partager l'article

Facebook
Twitter
Google+
Ou (et)

Me suivre sur Facebook

Réseaux sociaux

© 2018 Vincent MARY - N ° SIRET : 50342032500030